mardi 12 janvier 2010

2009 en musique!



Tout d'abord permettez-moi de vous souhaiter une bonne et heureuse année tout ca tout ca...
Excusez mon manque de productivité du moment, je suis pris d'une flemmingite aiguë mais promis juré craché deux nouveaux articles sont en préparation en plus de celui-ci. Je vous laisse la surprise de découvrir les sujets quand ils seront là.

Mais revenons à nos moutons, les sorties intéressantes et toutes pourries de la regrettée année 2009. Riche en excellents albums (difficile de faire un top 10) et avare en déception 2009 restera comme une bonne année en générale. Allez petit récap'!

Je sais pas trop tourner le bouzin sans en faire une liste longue et insipide...bref on se lance. Et pour une fois je vais commencer par mon coup de cœur de l'année qui se prénomme Black Gives Way To Blue. Album qui marque le retour du groupe mythique de Grunge Alice In Chains, je suis tombé sous son charme, compositions qui mettent les émotions à fleur de peau (preuve en sont les deux fantastiques ballades que sont Your Decision et Black Gives Way To Blue ou la très catchy Check My Brain), alchimie parfaite du groupe et cohérence incroyable de l'ensemble. Voilà donc mon skeud préféré!

Sinon j'ai pas mal écouté des groupes dans la veine de Deströyer 666 (on ne rigole pas avec le nom s'il vous plait), Defiance le dernier brulôt des Australiens sortie lui aussi en 2009 m'ayant laissé sur ma faim. J'ai donc particuliérement apprécié Hommage to Martyrs de Razor Of Occam ( qui comporte en son sein des ex-membres de Deströyer 666, ca va vous suivez) et To Those Who Stand Against Us de Scythian les deux groupes officiant dans un Blackened Thrash / Death Metal ( ouais je sais les étiquettes c'est d'un lourd) brutal et entrainant juste comme il le faut. L'idéal après une journée chargée en somme. Mais dans le genre ma petite préférence annuelle va du côté de Rumpelstiltskin Grinder et de son Living For Death, Destroying The Rest (très poétique)qui embarque tout sur son passage avec des riffs plus puissants et dévastateurs les uns que les autres et une production qui rend toute la violence des compositions.

Côté Black Metal le retour attendu des Seigneurs de Blashyrkh Immortal a pas mal occupé l'année et l'album All Shall Fall même s'il n'atteint pas le génie de quelqu'un de ses prédécesseurs reste agréable à écouter (notamment la très Bathoryesque Norden On Fire ou Unearthly Kingdom) . Un retour bien mais pas top de nos amis Norvégiens. Autre retour moins attendu car moins mainstream j'ai nommé Beherit groupe phare de la scène finlandaise des années 90. Engram (et en kilo ca fait combien?) , le petit dernier, garde son esprit old school et même si la prod' est moins dégueulasse que par le passé on sent bien que c'est le même groupe qui a pondu le mythique et fantastique Drawing Down the Moon. Le disque black de l'année? ÞÞÞÞÞÞÞÞÞÞÞ (sisisi c'est bien le titre) d'Arckanum qui par ses ambiances vous amène dans les forêts de Suède. Dans le black bien raw qui tâche et qui fait peur on peut noter l'excellentissime Teintanblood Seven Chalices, riff gras, production sale et haine palpable une sortie immanquable pour tous les amateurs du style (qui doivent représenter je pense 0.025% de mon lectorat). Oups j'allais complétement oublier de parler de l'album a.O.a d'Arthemesia qui est une jolie réussite en Black Mélodique, voyage garanti!

Chez nos amis du Thrash les "papys" de Slayer reviennent plus forts et plus méchants que jamais, leur dernier opus World Painted Blood dégouline de violence maitrisée qui fait plaisir à entendre. Ce dernier avec son arrière goût de Season in The Abyss est une vraie réussite! Les quinqua' sont là et ils partiront pas ! Megadeth fait aussi de la résistance mais avec moins de génie, sans être mauvais le dernier opus de la bande à Dave Mustaine s'incline devant la supériorité de son camarade du Big Four. Les petits Irlandais de Gama Bomb arrivent à grandes enjambées dans la cours des grands et leur dernier brulôt Tales From The Grave In Space (disponible gratuitement ici) marque peut être le début d'une belle carrière! Pour finir un petit mot des barges de Municipal Waste et de leur jolie réussite Massive Agressive.

Allez sinon en vrac je pourrais citer Static Tension de Kylesa qui embarque tout sur son passage avec son Sludge Crust de très haute volée, j'ai hâte de voir le groupe en live le show du Hellfest m'ayant laissé des regrets avec l'absence du frontman du groupe, l'extraordinaire Stoner de Clutch qui nous livre un album magnifique entre Blues et Metal, le metalcore complétement barge de Coalesce (rien à voir avec la vague des Bullet For My Valentine et Cie hein...) ou le dernier opus de Amorphis, Skyforger, impressionnant de cohérence et toujours aussi génial!

Du côté de chez nous (avec Leroy Merlin) nous avons assisté à une année phare, nous pouvons clamer haut et fort au monde entier que non le Metal Hexagonal ne se limite pas à Gojira! Preuve en est la formidable réussite qu'est Cybion de Kalisia: ce CD de 1h 11min et 11s touche au sublime, en mêlant Progressif, Death, et Black Kalisia arrive à créer une œuvre qui prend aux tripes grâce à une histoire intéressante et des compositions qui frôlent la perfection. Si il fallait n'en garder qu'un, cela serait peut être celui là!
Sinon on peut souligner les très bons God Damn (pas une surprise), Blut Aus Nord, Gorod, Trepalium, Hacride, Fractal Gates ou encore Hürlement!
Une année bleu, blanc, rouge!

Mais alors qu'en est-il des déceptions? Et bien heureusement elles ne sont pas si nombreuses que cela (en plus de la semi-déception Immortal mais bon...). Le dernier Hypocrisy tout d'abord, j'étais déjà moins fan de Virus l'avant dernier mais A Taste of Extreme Divinity m'a laissé sur ma faim, j'ai trouvé l'album moins cohérent et les compositions moins ultimes que sur un The Arrival par exemple. Spice and The RJ Band m'a lui aussi déçu j'ai eu du mal à retrouver le Stoner couillu de The Will, tant pis on fera sans! Sans oublier iwrestledabearonce qui après un EP absolument dément n'a pas réussit à transformer l'essai, il lui manque un je ne sais quoi de folie pour que l'on retrouve les sensations de leur premier sortie! Et Microcosmos de Drudkh aussi tiens!

Les CDs c'est fait! J'ai du en oublier certains mais c'est pas très grave l'essentiel y est!

Place aux concerts maintenant:
Tout d'abord j'ai eu le plaisir de revoir mes héros de Carcass lors des Gods of Metal qui assurent encore plus que l'année dernière à Wacken, dommage toutefois que la set list n'ait pas changé d'un poil.

Mes claques du Hellfest resteront Heaven & Hell, Eletric Wizard (rah cette ambiance de trance ), WASP (même si j'ai pas eu le droit à Fuck Like A Beast), Anthrax (I AM THE LAW!), Saint Vitus (le Doom Old School cay bien ), Gama Bomb, Aura Noir , Moonsorrow (), Amebix (oh oui ça c'était LA classe!), Vision of Disorder ( VOD! VOD! VOD! Ralala c'te violence), Destruction et Coalesce.

Du côté des Gods of Metal hormis Carcass je retiendrais Heaven & Hell, Down, Cynic et Napalm Death.

A Wacken, Heaven & Hell (oui oui encore mais bon Dio comme dirait Hugo "Il y avait du Titan dans ce pygmée" et puis Iommi c'est le plus grand gratteux de tous les temps), Cathedral, Motörhead (ma première fois avec Lemmy ), Volbeat, Enslaved, Vreid, Saxon et Running Wild (RIP ).

Hors festival Deep Purple m'a beaucoup fait d'effet, de même que Blasphemophagher et Proclamation (dans un style tout à fait différent il est vrai)!

Côté déception je peux citer les Misfits, Pain ou encore Stratovarius.

Mais LE moment de cette année, les 4minutes cultes à jamais gravées dans ma mémoire et dans celles des 15 000 personnes qui m'entouraient c'est bien le morceau Final Countdown d'Europe au Hellfest! Du grand n'importe quoi où les Metalleux côtoyaient les coreux et les glameux dans une orgie comme rarement le groupe à du voir! Le mosh pit le plus furieux, le circle pit le plus hargneux et les pogo les plus violents ne se sont pas déroulés sur du Pig Destroyer ou Repulsion mais bel et bien sur un groupe de Hard FM! A voir pour le croire!

Pour finir une petite pensée pour les disparus de l'année Ron Asheton, Miika Tenkula et Mike Alexander tous les trois décédés cette année. Et le batteur de Avenged Sevenfold?

Ah oui et dernier truc parce qu'on est obligé d'en parler: Michael Jackson! Non non je ne vais pas m'auto déclarer fan du Monsieur sous prétexte que je connais seulement Bad et Beat It comme 99% des fans actuels(et encore après sa mort, parce que bon Michael dans le genre has been le 24 Juin 2009 il se posait là). Non juste pour vous signaler le magnifique hommage rendu par Buckethead sous forme d'une chanson téléchargeable ici (clique droit / enregistrer sous).

A l'année prochaine!

Balin

6 commentaires:

Ju a dit…

Mike Alexander RIP :emo:
...
...
...
Sinon, je le savais ! Moonsorrow fait partie de tes concerts préférés de l'année !!!!! :heureuse:
...
...
Moooooooonsorrooooooooow lml
...
Bref.

kéké a dit…

bon je dl le buckethead par pure curiosité... je sens le troll x)
Je suis assez décu que Stratovarius t'es décu, ils ont des bon morceaux (au moins en album apres je sais pas).

ps : t'as oublié les arènes de Nimes spèce d'huitre :)

El Grets°h a dit…

Anal sex plz

オテモヤン a dit…

オナニー
逆援助
SEX
フェラチオ
ソープ
逆援助
出張ホスト
手コキ
おっぱい
フェラチオ
中出し
セックス
デリヘル
包茎
逆援
性欲

Ju a dit…

Comme tu ne sembles pas decide (desolee, je suis encore a la BU) a faire un autre article, je me sens obligee de commenter sur Moonsorrow encore !!

C'est sur que imaginer des cris hysteriques c'est moins efficace que de les entendre en vrai mais on fait ce qu'on peut avec ce qu'on a !!

MOONSORROW !!!!!!
MOOMSORROW !!!!!!

En esperant, une reaction de ta part (qui soit autre que des VoD scandes sur tous mes articles).

:D

KyoKyo a dit…

Mé euh, ce blog est à l'abandon ?