vendredi 11 juillet 2008

Tour de France 2008


A vrai dire je ne voulais faire qu'un article que demain pour "fêter" les dix ans de la victoire française en Coupe du Monde mais l'envie me prend de faire un article sur la Petite Reine vu que le Tour de France est parti depuis une semaine.

Après les déboires de l'année dernière, deux contrôles positifs dans l'équipe Kazakh Astana et l'expulsion du maillot jaune Rasmussen après des souspcons de dopages, L'ASO ( la société qui organise le Tour) avait décider de faire peau neuve : L'équipe Astana est priée de rester chez elle malgré la présence de Contador vainqueur de l'année dernière, et Tom Boonen la star Belge contrôlé positif à la cocaine hors compétition ( un rail en soirée apparement) sommé de rester dans son plat pays. On pensait que le Tour allait pouvoir partir sur des bases saines. Et bien que nenni...

D'abord il y a la victoire dans la première étape d'Alejandro Valverde, coureur espagnol impliqué officieusement dans la fameuse affaire Puerto où l'on apprit que les milieux ibérique et italienne étaient (sont) profondément gangrénés par le dopage. Tomba alors des managers de légende comme Manola Sainz, ex mentor de Jalabert (hmm) chez Once ainsi que des coureurs de tout premier plan, Oscar Sevilla ou Ivan Basso.

Et puis il y l'affaire Schumacher : contrôlé positif aux amphétamines hors compétition il est autorisé à concourir, jusque là rien de trop choquant pour le milieu cycliste mais là où le bas blesse c'est quand ce dernier s'empare du maillot jaune après un contre la montre remporté d'une main de maître devant l'ex double champion du monde de la spécialité ( qui a avoué s'être dopé pour remporter les titres en question) et le double champion du monde en titre sans que cela soit sa discipline de prédilection.

Sans oublier la détection de paramètres "anormaux" chez 15 coureurs au départ du Tour à qui l'Agence Française de Lutte contre le Dopage va envoyer une zolie lettre... Ouais j'en reste sans voix.

Et puis ce soir la nouvelle tombe : le premier contrôle positif dans cette édition 2008 : Manuel Beltran ancien coéquipier de Lance Armstrong ( contrôlé positif lors du Tour 1999).

Trop c'est trop. Il y a dix ans l'affaire Festina éclatait au grand jour : les plus grand coureur français de l'époque étaient convaincus de dopage organisé et minutieusement préparé. Dix ans plus tard certains courent encore mais reste des gros tocards sans utiliser de produit ( Moreau), d'autres ont le culot de commenter le Tour de France sur Eurosport ( Virenque). Dix ans plus tard, rien de neuf : les seringues sont toujours là, les tricheurs "trustent" les podiums et le public suit encore cette magnifique épreuve ( moi y compris). Quand L'Equipe parle de 'Maillot Jaune Pâle" on ne peut que dire qu'Amen....

Balin

Un truc rigolo c'est le palmarés du Tour 1996:
1- Barjne Riis => A avoué s'être dopé
2- Jan Ullrich => Convaincu de dopage
3- Richard Virenque =>A avoué s'être dopé
4- Laurent Dufaux => A avoué s'être dopé
5- Peter Luttenberg => C'est qui lui?

Et là EPO sur les amphétamines je viens d'apprendre que malgré ses aveux de dopage qui date de l'année dernière Bjarne Riis reste le vainqueur de l'épreuve car selon l'UCI (la fédération internationale de cyclisme) les faits remontent à plus de dix ans... Something is rotten in the State of Cyclism.

3 commentaires:

Lau a dit…

Trop c'est trop

kéké a dit…

Le tour de france ca reste une simple farce :p
Bonne analyse maitre Balyn l'anné prochaine c'est le tour de france a poil qui sera la dicipline la plus populaire :D. ( On compte sur toi pour porter nos couleurs )

kkthxbb a dit…

Moreau c'est pas un tocard, c'est juste que pour qu'il gagne le tour, il faudrait qu'il n'y ait comme participants que Sebastien Joly, Anthony Charteau (l'est pluslà :(), Jimmy Casper et Wim Vansevenant.
Toute façon le plus fort c'est Markus Fothen ^^.