mercredi 27 août 2008

Wacken 2007 : Jour 3 ( The Only One)

Comme d'habitude le soleil nous réveille aux alentours de 9h, on remarque que les hostilités ne démarrent pas avant 13h pour nous : en l'occurrence Exodus. On fait des achats, on se balade, on boit des bières, etc... Et avec ces c**** on est en retard pour le groupe culte de Thrash. M'enfin la musique est un poil bizarre pour du thrash, ça ressemble plus à du heavy.... et puis je voyais pas le chanteur comme ça... Ha d'accord c'est Sweet Savage qui joue, bon ben tant mieux c'est pas trop ma tasse de thé et on aura le concert entier d'Exodus. Mais avant de voir les américains place à un autre groupe de Thrash mais Teuton celui-là : Holy Moses.

Le groupe emmené par la charismatique Sabina Classen arrive sur la Black Stage pour envoyer du lourd et le moins que l'on puisse dire c'est qu'on va être servis mais malheureusement pas dans le bon sens du terme. En effet Holy Moses aura le son le plus fort du festival, un truc à vous décoller les tympans sur place, résultat je n'arrive pas à accrocher à la musique tant mes petites oreilles souffrent ( note à moi même l'année prochaine boule quiès obligatoire). Dommage dommage car la Miss Classen se donne à fond , ce petit bout de femme possède une voix extraordinaire qui renvoie Angela Gossow ( Arch Enemy) a ses études. [Attention le prochain passage n'a d'intérêt que pour les messieurs] Elle a un de ces paires de loches !!!! Pas moche en plus malgré ses quarante piges bien passées.[Fin du message Balin est un pervers et assume] Bon un poil déçu car j'en attendais pas mal quand même. A noter la présence d'un clavieriste aussi inutile que gras ( et il était vraiment gros le bougre). Exodus arrive maintenant sur la True Metal Stage. Let's Thrash!

Exodus est un groupe américain créé par... Kirk Hammett. Mais si vous voyez qui s'est.... Oui "le guitariste tro bon de mettalica ki as était élèv de Jo Satriani" Bon bref maintenant il est plus dedans mais le groupe est bel et bien vivant comme le prouve cette tuerie d'une heure à laquelle nous avons assisté. Une heure de headbanging qui réveille bien le cou, des circles pits en veux-tu en voilà, un wall of death pour finir : le public était en feu et le groupe aussi! Le chanteur excelle dans l'art de la poésie et de la subtilité mais quel frontman la foule lui mange dans la main pendant tout le long du set. Les autres musiciens ne sont pas en reste et livrent une performance de très très haute volée ! Nous aurons droit à 5 chansons issues du mythique album Bounded by Blood ainsi que pas mal d'extrait du dernier opus. Pas de temps mort dans ce concert qui lance remarquablement bien la journée. On se déplace légèrement vers la Party Stage pour le concert d'Obituary.

Difficile pour le groupe de Death Metal de passer derrière la tornade que fut Exodus mais la qualité de la musique proposée par le groupe permet de passer un excellent moment. C'est pas le concert dont je me souviens le plus car nous étions loin et encore sous le choc d'Exodus. Je connais pas trop le groupe mais je sais qu'on a eu Slowly we Rot comme dernière chanson :) A revoir et a écouter en CDs parce que ça doit falloir son pesant de cacahouètes. Pause achat et ravitaillement avant le premier gros gros moment de la journée à savoir la reformation de Carcass.

Les précurseurs du Death Metal Mélodique ça en jette non? Ben c'est grosso modo le CV du groupe anglais. Le groupe s'est séparé en 1994 et donnent cet été plusieurs shows de reformation avant de refermer définitivement (?)la page. Le concert tournera autour des deux albums où apparaissent Micheal Amott : Heartwork et Necroticism. J'ai eu des échos pas très très bon de la prestation du groupe au Hellfest mais le début du concert est d'une rare intensité avec un Jeff Walker tout sourire, le chanteur bassiste assure un poil moins le chant qu'avant mais son plaisir de jouer est communicatif, pour tout dire on ne regarde même pas trop Micheal Amott (!!). Bill Steer est quand à lui très concentré sur son jeu et ses soli qu'il assure avec brio. Quand à Daniel Erlandsson il se débrouille comme un chef derrière ses fûts sous l'oeil critique de Ken Owen. Grand moment d'émotion quand ce dernier monte sur scène, le pauvre a du mal a aligné trois pas mais s'approche du micro et lance un discours incompréhensible avant d'être ovationné par la foule. Il s'installe alors derrière la batterie et et joue un solo au combien simpliste mais tellement symbolique pour quelqu'un qui a passé 10 mois à l'hosto après un accident cérébral suivit d'un coma. Encore ovationné il se retrouve derrière le micro une nouvelle fois pour lancer un 'Thank You Wacken'. Re ovation bien évidemment. Tout ceci sous un œil d'un Jeff Walker rieur qui lancera un 'Ne vous inquiétez pas il est juste défoncé' qui a vite fait de redonner le sourire au public. Le groupe pioche aussi dans l'album Symphonies of Sickness quelques perles qui ont vite fait de mettre KO l'auditoire. A noter la présence d'Angela Gossow ( chanteuse d'Arch Enemy) sur le morceau Incanted Solvant Abuse, certains crient au scandale moi je l'ai trouvé très bien la miss Gossow m'enfin bon :). Pour résumé vite fait : Enorme concert, Enorme set-list, énorme groupe. 'See you in 14 years' dit Jeff Walker. 'Pas mieux' je lui réponds aussi sec. Place maintenant au groupe qui a motivé à lui seul ma venue à Wacken : Killswitch Engage.

Une musique très personnelle, un chanteur avec un timbre très particulier, des musiciens possédant un feeling rare : bref le meilleur concert du fest....... Bon j'arrête de déconner parce qu'à force c'est pas drôle du tout. C'EST DU GROS CACA COMMERCIAL ! Coincé entre Carcass et At the Gates le combo ricain fait pâle figure : un néo métal de bas étage, des musiciens franchement pas top ( et vas y que le gratteux rythmique passe son temps à jouer les cordes à vide, même moi je le fais hein...), un chanteur sans voix ( même avec une bonne tronche) bref nul à chier. Apparemment il y a eu une reprise de Black Sabbath... apparemment. Le seul point positif du show? Un des gratteux avait un t-shirt Slaughter of the Soul :fanboy:. Mais pourquoi avoir assisté à ce concert si c'est pour critiquer? me demanderez vous. Et bien je suis allez me placé au deuxième rang pour le concert d'At the Gates pardi ! Et ca va commencer alors on se met à genoux et on répète après moi : On est pas digne ! On est à chier! On est tout petit.

Le groupe mythique de la scène Death Metal de Göteborg est de retour après 12 ans d'absence suite au départ brutal des frères Bjorler ( guitare et basse) et de Erlandsson ( batterie, le frère du mec qui joue de la batterie avec Carcass maintenant, vous suivez c'est bon? Parce que ensuite on apprend que Ozzy Osborne est le père des Erlandsson qui furent placé dans un couvent au Nord de la Suède pour éviter la pression médiatique, mais c'était sans compter sur les plans de l'URSS qui inventèrent une arme bactériologique pour contrer la puissance des USA mais heureusement Bruce Willis arrive et fore l'astéroïde et à la fin New York explose voilà). BREEEEEEEF les cinq anciens compères se sont donnés rendez vous cet été pour ce qu'il sera la 'dernière tournée d'At the Gates'. Le moins que l'on puisse dire c'est que le décor est sobre mais efficace : un grand drap avec le groupe et un serpent autour d'un AK 47 et.. c'est tout. Le groupe n'est pas ici pour un déluge d'effet pyro à la In Flames mais pour mettre un grand coup dans les oreilles de tout le monde. Des les premières notes de chanson Slaughter of the Soul le ton est donné : un son impeccable, des musiciens excellents et un Tomas au micro absolument énorme : ce mec tient la foule par la peau des couilles ( c'est pas de moi la phrase mais j'adore!) avec un enthousiasme qui fait plaisir à voir. Parlons en d'ailleurs de la foule : autant je m'attendais l'année dernière pour Blind Guardian ou Maiden cette année a voir les hymnes des groupes reprisent en cœur par le public autant je suis resté sur le cul devant tous ces fans allemands qui connaissent les chansons sur les bouts des doigts. Une ambiance incroyable qui montre bien l'attente que le groupe a suscité. Pas le concert où il y eut le plus de monde mais assurément ceux qui étaient là étaient des aficionados du groupe dixit ma sœur. Moi j'en sais que dalle j'étais au deuxième rang et je prenais un pied terrible. Tous les albums du groupe sont présents dans la set list (parce selon Tomas ils l'avaient promis), de l'EP Gardiens of Grief à l'album Slaughter of the Soul même si ce dernier se taille la part du lion avec la quasi totalité de ses titres joués. Un Tomas très touchant qui lance un 'merci pour vous être souvenu' sincère au public. Assurément les 1h15 les plus rapides de ma vie qui s'achève en rappel avec Blinded by Fear, Suicide Nation et Kingdom Gone : emballé c'est pesé... Comment ça je l'ai déjà dit? Au revoir mon cul... Aussi? Merde. Bon je vais rester sobre : MERCI ! LE concert de l'année pour moi ( avec Maiden aussi hein ^^)


Dur dur de passer avec cette tornade suédoise et c'est Nightwish qui va s'y coller. Après un changement ( calamiteux) de chanteuse et un nouvel album ( calamiteux) le groupe finlandais est devenu la grosse machine à fric du Metal actuel. Et c'est donc parti pour 1h30 de massacre des grands titres du groupe. Ouais parce que bon faut pas déconner la nouvelle chanteuse chante vraiment comme une gamine de douze ans et le pire c'est qu'elle chante faux! Qu'elle est du mal avec les anciens titres est une chose mais qu'elle pinaille autant sur des titres faits pour elle en est une autre. Personnellement j'ai eu l'impression de voir un tribute band très mauvais ( encore plus que le groupe qui se fait appeler Sepultura maintenant et qui joue du Sepultura). Et vas y que j'ai zéro de charisme et vas y que je monte dans les aigus comme une vieille deuche en fond de première et vas y que je balance deux trois mots d'allemands pour faire style je vous aime et vas y que je sers à rien avec ma chorégraphie inutile. Allez casses-toi! Heuresement Marco est là pour pallier le manque total de puissance de la voix de (la moche) Anette. Et là arrives LE moment du show :Ever Dream qui n'est pas la chanson la plus dure à chanter du groupe et celle qu'elle a chanté pour être choisi par le groupe -_- mouais mouais à mon avis elle a du passé sous la table parce que là je vois que ça. Un massacre total, pas une note de juste, pas en rythme, allez on se casse vers la W:E:T pour Watain. Heureusement nous loupons Wishmaster parce que vu les versions qu'elle nous gratifie en live j'aurais pas supporté. Tarja reviens please ou si c'est pas Tarja au moins quelqu'un qui a une voix parce que pour faire de la merde comme ça il y Within Temptation.

Watain sera notre dernier groupe du fest car je dois bosser le lundi matin à 5h du mat' et qu'il y a 1400 bornes quand même ( fin du mode je raconte ma vie). Niveau concert rien à dire, le Black Metal des suédois passent aussi bien en live qu'en CD et c'est un plaisir de retrouver les "hits" de Sworn to the Dark le dernier opus du groupe et le son est encore une fois très bon. Par contre ça manque de sang et de rats crevés balancés dans la foule comme il est de coutume sur certaines dates du groupe. Pas de Lord Belial ou de Kreator ( je m'en mords les doigts maintenant vu la set list que nous a proposé le groupe mythique allemand) mais un dodo bien mérité suivi d'un retour en voiture comme toujours beaucoup trop long par rapport à l'allez.

XXeme anniversaire en 2009 pour le festoch' ça sent le Metallica en tête d'affiche, les premiers groupes seront annoncés cette semaine normalement. Un petit Black Sabbath version Ozzy, Judas Priest, Darkthrone, Immortal, Emperor (on peut rêver), Mithotyn, Hypocrisy ou Dark Tranquillity siouplé !

See you next year Wacken, Rain or Shine

Balin

PS : Photos demain !

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Wacken 2008 mec =/

Baptiste a dit…

Jolie coquille je laisse :)