jeudi 10 avril 2008

Pagan Fest : 9 Avril 2008 - La Loco - Paris



Ensiferum en France, enfin! Et ils ne viennent pas tout seul nos vikings préférés, ils emportent dans leur bagages leur compatriotes Korpiklaani et Moonsorrow ainsi que les Féringiens de Tyr et les Suisses d'Eluveitie. Bon pour faire simple cette affiche est monstrueuse. De plus le groupe français Heol Telwen a gagné le droit d'ouvrir pour cette date française. Est-ce les concerts ont tenu toutes leurs promesses? Nous verrons dans la première partie les points positifs du concert et dans une deuxième nous établirons la liste des points 'foireux' de ce Fest. Non je déconne on va faire ça tranquillement et chronologiquement :)

Nach Paris!

Première étape : Dijon où je rejoins ma soeurette préférée qui nous conduira en voiture jusqu'à Paris. Mauvaise nouvelle on ne pourra pas voir le set d'Ensiferum en entier car on risque de louper les derniers trams. Scregneugneu ( prononcez Scregneugneu) dis-je donc dans ma barbe naissante, ca commence mal cette histoire, si je loupe Victory Song ca va chier... Bon après un bon petit repas nous voilà partis pour la capitale, musique à fond dans la voiture et sourire aux lèvres.

Home Sweet Home

On se gare donc à Nation, on prends le métro 2, on sort à la station Blanche et on cherche la salle qui est juste en face de la bouche de métro. Bizarrement nous ne croisons aucun metalleux avant d'arriver à l'air libre où on se sent enfin chez soi : des bières par ci, des pulls Amon Amarth par là. C'était donc la première fois pour moi ( que je pars au combat et j'aimerais être digne de la Tribu de Dana ( si si la blague est drôle vous verrez pourquoi un peu plus tard )) que j'allais à la Loco qui est surtout une boîte de nuit au départ ( d'où certains soucis ultérieurs). LE truc fun de la Loco c'est son emplacement : à côté du Moulin Rouge. En quoi c'est fun? Bin quand il y a des centaines de chevelus habillés en noir qui cachent l'entrée du célèbre établissement parisien il y a de quoi sourire. Et quand en plus il y a revue ce soir là et que des gens mieux habillés les uns que les autres sortent du taxi, lèvent les yeux pour apercevoir l'entrée et tombe sur des dizaines de T Shirts Mayhem, Emperor ou Moonsorrow et des kilomètres de cheveux cela devient carrément comique. Il y a donc ceux qui essaye de passer entre nous, ceux qui font le tour, les mamans qui tiennent les enfants par la main au cas où un des vikings ai une petite faim et décide de manger le garçon... L'ouverture des portes était censée se faire au alentour de 19 heures mais comme d'habitude les gens commencèrent à entrer seulement à partir de 19h30 ( 30 minutes dont je n'aurais pas cracher dessus plus tard). Nous pénétrons dans l'enceinte vers 19h45 ce qui signifie que Heol Telwen a commencé son set. Nous descendons donc en sous sol pour supporter nos petits français dans la 'petite' Loco ( on utilisera la grande après).

Tyr toi vite de là !

J'avais déja écouté le skeud des bretons qui mélange avec beaucoup de talent le Black Metal avec la musique celtique et les chants en breton. Ca a l'air compliqué mais en fait leur musique est très rentre dedans. Donc nous arrivons lors de leur deuxième chanson et déja c'est plein à craquer, la fosse est compacte, on se décide donc de passer par les cotés où il y a moins de monde. Je vais vous faire un plan vite fait sous Paint
C'est bon tout le monde a compris où je suis placé? Bon bref comme vous pouvez le voir il y a un gros soucis : j'ai voie que dalle ^^. En penchant la tête vers la back stage je peux apercevoir le batteur, et un gratteux de Heol Telwen. Dommage mais bon le son est pas trop mal et la musique est bien foutu. A revoir et à réécouter.
Arrivent alors les Suisses d'Eluveitie qui ont le vent en poupe en ce moment ( signature chez la plus grosse maison de disque européenne, nouvel album qui se vend bien). Perso j'ai seulement écouté le dernier album : moyen, pas de quoi casser trois pattes à un canard donc. La scène est beaucoup trop petite pour les 8 (!!) musiciens qui essayent tant bien que mal de ne pas marcher sur le pied du voisin. Le set commence par Inis Mona qui copie ( volontairement?) notre fameuse Tribu de Dana et on peut dire que les petits suisses (hahaha) ont mis le feu, un poil trop à mon goût. Ok c'est sympa en live, c'est plus entrainant que sur CDs mais bon c'est pas Ensiferum. Le son était mal équilibré par contre : on entendait pas du tout le chanteur. Comme je ne vois pas encore grand grand chose j'en profite pour regarder les membres de Tyr qui commence à se préparer pour leur concert à 3 mètres de moi tout en observant le concert en cours. Moment sympa lorsque le bassiste de Eluveitie joue avec les dents, le chanteur/guitariste Féringien se tourne vers son bassiste et lui adresse quelques mots genre tu sais faire ca toi? ^^Après quelques passages de slammeurs fous qui s'élançaient de notre plate forme pour sauter dans la fosse, nous avons eu droit à des belles gamelles, c'est devenu plus tranquille. Les Suisses finissent donc leur passage sous les applaudissement et c'est donc à Tyr de monter sur scène malheureusement la balance est longue, trop puisque le groupe ne va jouait que 25 min et partir pour que le concert de Moonsorrow commence sans retard sur la grande scène. Re Scregneugneu j'étais mieux placé, je voyais parfaitement et le public commençait à rentrer dans le jeu des musiciens. D'ailleurs j'ai rarement vu un groupe où les solis faisaient aussi souvent 'mouche', j'ai par contre un petit regret vu qu'ils n'ont pas joué The Wild Rover qui devait être au programme si le concert avait duré la longueur prévue. On attaque maintenant les gros avec Moonsorrow groupe que j'apprécie beaucoup et que ma sœur vénère.

Le dernier Drakkar ne t'attendra pas

OMG LAUL DE LA MORT 666 PTDR SATAN il y a beaucoup de monde, nous décidons donc de rester sur l'escalier qui surplombe la fosse, la place est parfaite. Les finnois arrivent sur scène sous les acclamations sur public francais, c'est la première fois qu'ils jouent à Paris ! Moonsorrow va nous livrer là une show presque parfait, la set list est magnifique ( manque un Kylän Päässä des familles peut être), le son presque parfait quoique beaucoup trop fort et les musiciens bien en place. Une grosse claque dans la gueule pour moi dont le prochaine panier sur internet comprendra sûrement un ou plusieurs album(s) de le Tristesse de la Lune ainsi qu'un T Shirt du groupe. Vint alors Korpiklaani qui va mettre le feu à la fosse pendant 45 bonne minutes, le folk metal du combo Finlandais fait des ravages en live ( en CD c'est un poil chiant je trouve) les premières chansons passent à la vitesse de la lumière jusqu'à un moment où le chanteur joue du tambour seul puis enchaîne sur une chanson pas du tout entrainante : comment tuer l'ambiance en 30 secondes pour les nuls. Heureusement le groupe va se reprendre en enchaînant les chansons festives à souhait notamment une nommée Bier ( me semble-t-il). Le groupe sort contents de sa prestation et laisse sa place à la tête d'affiche de cette tournée j'ai nommé Ensiferum!!! Mais ( il faut toujours un mais) un amère constant s'impose : nous ne pourrons pas voir le concert en entier : 15 min et adios la Loco.
Avec ma soeur les paris s'installent : Ad Victoriam ou l'intro du premier album pour commencer? Hero in a Dream ou Blood is the Price of Glory tout de suite après?
Les lumières s'éteignent, les cris s'élèvent dans la salle. La pluie puis un cheval au galop nous arrivent aux oreilles, Ad Victoriam s'élève dans la salle, tout le monde retient son souffle, les musiciens s'installent....l'intro se terminent, les coeurs battent à fond et voilà Iron qui lance le set admirablement bien ! Suivi par un One More Magic Potion qui passe touuuuuuuut lisse. Malheureusement je montre la montre à ma sœur, nous devons y aller. Pas vraiment envie mais bon sinon c'est Paris à pied, pas trop le choix donc... Derrière nous le groupe finit One More Magic Potion, je m'en veux de pas rester. Allez hop métro, voiture et retour sur Dijon à 4 heures du mat' creuvé mais content....

Peut mieux faire

Mais merde pourquoi ne pas avoir commencer plus tôt? La moitié des gens sont partis après Korpiklaani car ils devaient prendre le métro. Les gens de l'organisation de la salle le savait, j'ai discuté vite fait avec l'un d'entre eux qui avait l'air d'en avoir mais alors rien à branler >.< La Loco est vraiment pas top : la petite salle est tout sauf une salle de concert quand à la grande la fosse n'est pas du tout tailler pour se genre d'événement. La bière à 5€ faut pas déconner non plus hein? Le son aussi était beaucoup beaucoup trop fort, à force ça fatigue. Dommage car à la place d'un événement sympa on aurait pu avoir une soirée mythique. Soirée mythique que ma sœur a peut être vécu ce soir en allant voir Nightwish? xD Je me fais rire moi même c'est dingue... Dans une demi heure elle va être à la maison en s'écriant que c'était le pire concert qu'elle a jamais fait ( voilà pourquoi j'ai pas pris ma place ), heureusement pour elle il y avait Pain en première partie qui eux devaient dépoter sévère ( une grenouille par exemple)

Balin

Bon allez Ensiferum on se retrouve au Wacken.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Hmm, partir pour le dernier metro, c'est bien dommage... D'autant plus que le show d'Ensiferum a duré TRES longtemps, et que pour s déplacer après, il y a le velib et les grands boulevards parisiens complètement libres. Une ballade nocturne, dans le style Wanderer sur son destrier de fer! Une question, quelqu'un connait il le nom du dernier titre joué par Moonsorrow ?? Merci!

Dark Mushroom!

Anonyme a dit…

Deux points :
-"Inis Mona" de Eluveitie reprend le refrain de "Tri Matolod" (celtique trad.) bien malheureusement souillé par un certain groupe de rap qui l'on renommé "Dans la vallée de Dana". Il faut noter que seulement la mélodie du refrain est reprise et que le reste est entièrement composé par nos amis suisse (bravo !).
-La chanson de Korpiklaani est "Beer Beer". Reprise moins Humppa et plus tout-publique de "Vuola Lavilla" (album Shamaniac) de leur ancien groupe Shaman. Médiocre version anglophone par rapport au titre d'origine. M'enfin, les enfants avaient l'air d'apprécier... Une fois rassasié de leur virile chanson à boire (flairez l'ironie) ils sont partis (pas si mal que les métro finissent tôt) et on laissé une fosse plus agréable.

T.G.

Balýn a dit…

c'est qui anonyme? :D

Barnabé a dit…

Juste petite correction la seconde chanson d'Ensiferum n'était pas "One more magic potion" mais le monstrueux "Iron".